L’association Biovallée a coordonné la rédaction d’un projet sur l’éducation pour le territoire, en réponse à l’appel à manifestation d’intérêt « Innovation dans la forme scolaire » porté par la Caisse des Dépôts et Consignations et le Ministère de l’Education Nationale, dans le cadre du programme d’investissements d’avenir (PIA 4) France 2030. La réponse collective a été déposée le 15 novembre 2022. Résultats au printemps.

 

« Il faut toute une vallée pour éduquer un enfant »

Le projet porté par l’association Biovallée, en lien étroit avec l’association Territoire Apprenant et en accord avec l’Académie de Grenoble, s’appuie sur les démarches et initiatives existantes pour construire un « territoire apprenant » : une dynamique territoriale à la fois éducatrice et apprenante, structurée, cohérente et durable.

Le projet considère une approche éducative à 3 dimensions : la relation à soi, la relation à l’autre et la relation à l’environnement et à la nature. Il s’agit d’expérimenter et développer de nouvelles formes scolaires qui prennent en compte et agissent sur les besoins des élèves et des adultes de la communauté éducative dans les relations, dans les formes pédagogiques, dans les modes d’organisation et de fonctionnement des établissements scolaires.

Le projet repose sur 16 actions et prévoit notamment :
− L’intégration du rapport à l’écologie et au vivant comme socle d’une démarche innovante éducative et territoriale durable,
− La formation des acteurs de la communauté éducative et le renforcement de la coopération au sein et entre les établissements scolaires, avec les autres acteurs du territoire,
− L’expérimentation d’actions et de nouveaux supports et formes pédagogiques, en mobilisant les ressources du territoire, pour favoriser les apprentissages et l’acquisition de compétences (notamment les compétences psychosociales), et les relations (entre élèves, entre adultes et élèves)
− La création de lieux-ressources permettant l’information, l’échange, la mutualisation et la coopération,
− L’implication de chercheurs, en développant les liens existants, pour accompagner, évaluer, capitaliser et diffuser.

 

« Apprendre, c’est dans ma nature »

Le titre du projet reflète les deux axes centraux du projet qui irriguent l’ensemble des actions. Apprendre fait partie des besoins fondamentaux des êtres humains. L’envie d’apprendre est conservée ou retrouvée quand l’enfant ou le jeune se sent en sécurité dans les relations avec l’adulte et avec le groupe, dans des lieux agréables, avec des modalités pédagogiques qui lui permettent d’être actif.

Face aux enjeux écologiques actuels, permettre à l’enfant de grandir en étant en lien avec la nature, en en faisant une expérience régulière, c’est non seulement contribuer à son bien-être, sa santé et sa disponibilité aux apprentissages, mais aussi développer la conscience de notre interdépendance avec elle et de la nécessité d’en prendre soin.

L’occasion d’un maillage territorial en accéléré

Ce dépôt de projet a permis à de nombreux acteurs de structurer des projets attendus, rêvés, nécessaires. Une occasion de tisser des liens entre associations, établissements scolaires, collectivités locales, intervenants scolaires, mais aussi syndicat de l’enseignement, institutions publiques et collectivités territoriales, et enfin les services académiques de l’Education Nationale. L’occasion pour l’association Biovallée d’investir de nouveaux sujets et d’amorcer de futurs partenariats autour de l’éducation, de l’enfance et de la jeunesse.