L’association des acteurs de Biovallée tenait son
Assemblée Générale annuelle le 13 Juin 2018 à l’Accueil St Joseph à Allex

« L’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre, c’est le seul » (Gandhi )

Les adhérents et leurs 4 collèges (Collectivités, Habitants, Acteurs économiques, secteur associatif) étaient réunis le 13 juin en une Assemblée Générale dynamique et joyeuse.

La table-ronde réunissait cette année plusieurs adhérents autour de la question du vivre la Biovallée au quotidien. Interrogés par JJ Magnan (Solstice), le Père Etienne Lefèvre et Arnaud Verda (Accueil St Joseph) insistaient sur la sobriété joyeuse et la cohérence de vie qui marque l’identité du lieu où ils nous accueillaient pour cette AG. Ils revenaient sur les nombreuses actions mises en place dans le sens du durable. “Il s’agit de nous interpeller sans nous accabler, dans une intelligence collective évidente, il faut avancer positivement!”;

Elisabeth Voreppe (ancienne correspondante de la presse locale) revenait sur le plaisir qu’elle a eu à rendre compte de ce qui se passe sur ce territoire pour ce qui concerne le développement durable et le lien qu’elle fait avec la santé et la nutrition, sujets qui l’occupent à présent ; elle en fait une philosophie de vie par son engagement personnel et professionnel ;

Hervé Liotard (Entreprise Liotard) parlait du recyclage que son entreprise pratique depuis plusieurs années avec l’ouverture de plateformes de recyclage sur Aurel et Crest, et peut-être bientôt sur Die, qui permettent des transports en circuits courts, la croissance verte et l’environnement étant au cœur des préoccupations de l’entreprise, notamment à travers la norme ISO 14001. Il ajoutait : “Biovallée ne mord pas!” ;

Alain Vincent (maire de St Julien en Quint et président d’ACOPREV) expliquait les engagements de la vallée de Quint autour de centrales villageoises et du développement de l’énergie propre à travers l’hydrogène et un maillage possible du territoire ;

Johan Renaud (GPA, déconstructeur automobile) affirmait une responsabilité sociétale qui le pousse vers une “autre entreprise” et le rôle du tissu économique dans une logique du long terme. Pour lui “écologie rime avec économie” ;

Denis Benoît (Maire d’Aouste sur Sye) se disait fier d’avoir pu apposer à l’entrée de sa ville des plaques indiquant Aouste sur Sye en Biovallée; il revient sur l’envie de bien-être, l’envie de vivre dans un environnement de qualité dans la durée. “Les collectivités territoriales doivent aller dans le sens du projet de territoire proposé à travers d’objectifs à atteindre. C’est aussi un vecteur vers l’extérieur, il faut faire connaître”.

Malgré sa situation financière tendue, mais pleinement maîtrisée grâce à une gestion stratégique et rigoureuse, l’association poursuit son irrésistible élan : faire vivre et prospérer la Biovallée est plus que jamais d’actualité, comme en attestent les initiatives suivantes, proposées comme plan de travail pour les années à venir :

Une communication redynamisée :

Il est temps d’en finir avec le « paradoxe Biovallée » : éco-territoire de référence, célébré et admiré bien au-delà de nos frontières, mais trop souvent méconnu et/ou incompris chez nous !
L’actualité est marquée par une dynamique de communication ambitieuse et en phase avec les attentes de ses adhérents.

– un nouveau site ! www.biovallee.net
Le nouveau site inclut des fonctionnalités originales, développées spécifiquement pour répondre aux besoins des adhérents ; ceux-ci pourront désormais auto-évaluer en ligne leur impact au regard des valeurs Biovallée (environnement, social, économique, gouvernance) et continuer à s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue.

– une brochure de 4 pages pour mieux faire comprendre Biovallée, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de celle-ci. Les adhérents pourront bien sûr s’approprier cet outil pour valoriser leur appartenance à notre éco-territoire.

– Une participation de l’association au Salon de l’Agriculture en mars 2019, pour promouvoir au plus haut niveau national notre excellence en matière de production bio.

– Le projet d’organiser le futur« Salon Européen des PPAM » (Plantes à parfum, aromatiques et médicinales). La Biovallée est le berceau de certains des plus beaux fleurons du secteur; il est donc normal d’y faire converger les acteurs de cette industrie, et accueillir la réflexion et les synergies de demain.

– L’association coordonne pour le compte des 3 intercommunalités la réponse à un appel à projet national « Territoire Innovant de Grande Ambition ». Cet appel à projet serait une opportunité pour accompagner la montée en puissance du progrès « version Biovallée », c’est-à-dire un progrès qui concilie enfin l’économie, l’humain et la nature en associant le plus largement toute la société.

Didier Jouve (élu Président suite au passage de relais du Président sortant, Jean-Pierre Brun, et au renouvellement du Conseil d’Administration) a déclaré « Peu importe le nom qu’on lui donne : ambition mobilisatrice ou utopie concrète, le territoire Biovallée, c’est une motivation partagée, une boussole pour l’action, dans un territoire rural et profondément inventif ».
Il conclut ensuite avec le choix de 4 mots qui résument la force du territoire, de ses acteurs et de leurs projets : « Progressiste, Inclusif, Bienveillant, Désirable, tel est le projet que nous vous proposons de continuer à partager dans notre Biovallée ».

Réseaux sociaux

Suivez nos dernières actualités

Le projet Biovallée se construit avec nos partenaires

Pin It on Pinterest