En partenariat avec l’association Biovallée, Le bec, journal numérique de la vallée de la Drôme, vous propose une revisite de ses reportages sous un angle thématique. Jusqu’au mois de Mars découvrez leurs travaux sur les mobilités ! 

« Mobilités et tiers-lieux : 4 questions à Aurore Flipo »

Indépendants, associations, artisans, les tiers-lieux regroupent des travailleurs ayant des domaines de compétences variés. Présents majoritairement en métropoles, on les trouve aussi dans certaines petites communes, comme à Crest, Die ou Saillans… Ils créent ainsi de nouvelles mobilités domicile-travail et un nouveau rythme de vie.

Un récent rapport de la Fondation Travailler ensemble, dénombrait près de 1800 tiers-lieux en France, dont plus de 600 en-dehors des métropoles françaises. Ces espaces de travail hybrides redéfinissent les territoires et les mobilités. Aurore Flipo, chercheuse sociologue pour l’École Nationale des Travaux Publics de l’État, s’intéresse à l’impact de ces espaces sur la durabilité urbaine et plus largement sur la durabilité des territoires. Sa recherche est notamment basée sur les mobilités des personnes travaillant dans ces lieux.

Retrouvez l’intégralité de l’article en cliquant ici ! 

0 0 voter
Évaluation de l'article
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
x

Les associations Biovallée et Ecologie au Quotidien sont depuis longtemps engagées dans des actions de transition écologique. Leur vocation est de promouvoir et aussi d’initier les bonnes pratiques permettant d’orienter le territoire Biovallée vers une amélioration continue. La préservation de la biodiversité, parfois sa résilience, sont un objectif essentiel.

A l’initiative d’un programme nature, les 2 associations vous invitent à participer à l’action « Sous les arbres … rejoignons nous ! » qui débute ce 13 Novembre 2020.

« Sous les arbres » parce que ceux-ci sont indispensables à notre environnement, ils sont les poumons de la planète, et nous nous devons de les préserver.
« Rejoignons-nous » parce que nous souhaitons réussir à mobiliser une communauté qui ait envie de prendre soin de notre vallée, par des actions concrètes, des initiatives chaque jour plus fortes, plus nombreuses, plus collectives.
Ce programme vise la replantation d’au moins 10 000 arbres à partir du 20 février 2021 sur les espaces « communs* » des 100 communes, associations, de la Vallée de la Drôme, avec le soutien des habitants et habitantes, des entreprises, des associations et des collectivités locales.Vous êtes une structure d’intérêt général ? pour déposer votre projet  rendez vous sur : https://biovallee.letsco.co/sous-les-arbres-rejoignons-nous/