Biovallée a accueilli 3 groupes atypiques pendant la même journée, le 23 juin dernier. L’association Biovallée est intervenue avec ses adhérents pour présenter différentes facettes qui rendent notre territoire dynamique et inspirant.

 

Accueil d’une visite régionale sur l’écologie industrielle et territoriale et l’économie circulaire

Dans le cadre de son travail d’animation du réseau de l’écologie industrielle et territoriale en Auvergne-Rhône-Alpes (AURA), en lien avec la plateforme ECLAIRA, réseau de l’économie circulaire en AURA, le CIRIDD organise chaque année une journée de rencontres pour les membres de ces réseaux. En 2022, il a souhaité faire découvrir les nombreuses initiatives de Biovallée dans ce domaine. Motivé initialement par la réactivation de la mission sur l’écologie industrielle et territoriale portée par l’association Biovallée, le CIRIDD a construit un programme qui s’est enrichi d’une collaboration avec les services du développement économique et de l’environnement de la communauté de communes du Val de Drôme en Biovallée.

Les acteurs locaux ont accueilli une trentaine de personnes sur l’Ecosite d’Eurre pour une journée de présentations, des visites et deux ateliers de travail : un atelier de codéveloppement sur le thème « Pourquoi et comment aménager des zones d’activités en contexte de changement climatique ? » et la mise en oeuvre d’un serious game intitulé « Osez l’EIT ».

 

Les hauts fonctionnaires se forment au leadership et au management de la transition aux Amanins

Le centre agroécologique des Amanins a accueilli successivement deux séminaires de 3 jours sur la thématique du « leadership et management de la transition », organisés par le Ministère de la transition écologique pour le cycle supérieur de développement durable. Chaque séminaire a impliqué une vingtaine de responsables de la haute fonction publique et quelques dirigeants d’entreprise. Pendant une année, les groupes ont été à la rencontre d’expériences locales inspirantes : l’écosystème Darwin à Bordeaux, la Halle aux sucres à Dunkerque et enfin les Amanins, dernière étape de leur parcours.

A l’initiative de Laura Grivet, chargée de développement aux Amanins et administratrice de l’association Biovallée, notre association a été invitée à témoigner deux fois. Le 16 juin, Karine Melzer et Yannick Régnier ont rappelé l’histoire du territoire et ce qui fait sa richesse sur les questions de transition notamment. Les enjeux de gouvernance territoriale et de coopération entre les différents acteurs ont été au coeur des échanges avec les participants. La semaine suivante, Philippe Lagrange, Augustin Guendouz, Sandie Laurent-Peirin et Max Behr ont présenté deux grands projets dans lesquels l’association Biovallée est engagée : l’économie circulaire, avec l’animation de la communauté J’entreprends en Biovallée, et les biodistricts, réseau international de territoires engagés dans la transition agroécologique dont Biovallée est fondatrice.

 

Voyage d’étude sur la bioéconomie pour une délégation gouvernementale équatorienne

Dans le cadre de son programme de bioéconomie en Equateur, l’Agence Française de Développement (AFD) a organisé un voyage d’étude en France pour une délégation équatorienne d’une dizaine de représentants du Ministère de l’environnement et du Ministère du commerce extérieur. L’objectif : faire découvrir le secteur de la bioéconomie en France, alimenter la réflexion sur la stratégie nationale équatorienne et développer des échanges bilatéraux sur le sujet. La délégation a rencontré des acteurs clés du secteur en France et fait des visites de terrain à Paris, en Provence et en Biovallée.

Mobilisée par le syndicat Simples, dont le siège est à Crest, l’association Biovallée a accueilli la délégation et facilité les rencontres sur le territoire. Les visiteurs ont notamment rencontré des cueilleurs, transformateurs et fournisseurs de plantes médicinales et sauvages, et leurs représentants, le syndicat Simples et l’association française des professionnels de la cueillette de plantes sauvages. En soirée, les échanges se sont poursuivis et conclus autour d’une présentation du projet de territoire et de l’association Biovallée, avec Jean Serret, président de la communauté de communes du Val de Drôme, Karine Melzer, présidente et Augustin Guendouz, secrétaire général de l’association Biovallée. Des envies de coopérations au sujet des biodistricts sont nées de ces échanges. A suivre !