C’est l’heure du bilan intermédiaire pour le programme Territoires d’Innovation – Biovallée ! Son équipe technique a présenté l’avancement du projet lors d’un comité de pilotage territorial en avril, puis du 4ème comité de suivi avec la Caisse des Dépôts en mai dernier. Ces temps d’échanges ont aussi été l’occasion de faire valider la réaffectation stratégique d’une partie de la subvention.

 

Le bilan intermédiaire : une ambition de projet et des objectifs stratégiques réaffirmés

Le contrat Territoires d’Innovation – Biovallée s’inscrit dans une dynamique territoriale globale et sur le long terme. Le territoire de Biovallée est engagé dans la transition écologique et énergétique depuis plusieurs décennies : réhabilitation de la rivière Drôme, premier territoire français en termes de surfaces agricoles en bio, ambition d’être un territoire à énergie positive… Territoires d’Innovation – Biovallée vient soutenir et compléter les diverses politiques et actions en cours en même temps qu’il génère un effet d’entraînement sur le territoire.

Les objectifs fixés en 2019 correspondent aux objectifs du projet de territoire dans sa globalité auxquels le contrat Territoires d’Innovation – Biovallée participe aux côtés d’autres acteurs (entreprises, collectivités, associations…) et programmes (Leader, FEDER, FEADER, PAT, TEPOS…).

Au-delà des objectifs formulés, l’ambition du projet était de réunir et d’impliquer dans un portage de projet commun les trois intercommunalités du territoire (communauté de communes du Val de Drôme, communauté de communes du Crestois et du Pays de Saillans, et communauté de communes du Diois). Mais aussi d’articuler et coordonner un nombre important d’actions portées par une diversité d’acteurs locaux dans le cadre d’une vision partagée et d’une dynamique collective. La période de déploiement a permis de confirmer l’implication des différents acteurs et partenaires ainsi que la montée en puissance des actions et de la dynamique d’ensemble.

En plus de réaffirmer ces objectifs, le comité de suivi a été l’occasion d’échanger sur l’avancement des opérations et la Caisse des Dépôts a pu apprécier à travers certaines d’entre elles la structuration du travail entre les acteurs politiques et les professionnels locaux, et l’impact direct sur les habitants au travers des opérations subventionnées comme des investissements.

 

Réaffectation d’une partie de la subvention sur des opérations existantes et des nouvelles

Découlant d’opérations présentées au moment de la candidature initiale mais qui finalement ne se développeront pas, une réaffectation de 532 000 euros de subvention a été approuvée en comité de pilotage puis par la Caisse des Dépôts.

Cette réaffectation s’inscrit dans une double logique :

  • Le renforcement de l’impact d’opérations déjà inscrites dans le contrat par l’allongement de leur durée et par leur déploiement sur l’ensemble du territoire de la Biovallée lorsqu’elles étaient initialement concentrées sur une partie du territoire (6 opérations existantes concernées).
  • Le développement de nouvelles opérations, compatibles avec les attendus du programme Territoires d’Innovation et complémentaires à celles déjà mises en œuvre (6 nouvelles opérations).

Axe 1 – Agroécologie et bioéconomie : prolongation dans le temps d’opérations portées par le Val de Drôme et déploiement sur le territoire du Diois

Au sein du laboratoire scientifique et technique de la transition agroécologique, suite aux premiers résultats et projets issus de la prospective alimentaire et agricole, une opération du Val de Drôme a vu son budget augmenter pour intégrer de nouveaux chantiers notamment autour de la séquestration carbone.

Des opérations du laboratoire de l’alimentation locale, saine et durable portées par le Val de Drôme sont prolongées dans le temps. Elles concernent la construction d’une culture responsable et solidaire de l’alimentation sur le territoire, l’expérimentation de solutions d’accès à l’alimentation de qualité dignes pour l’ensemble de la population et notamment les publics les plus éloignés, l’accompagnement de jardins partagés ainsi que la coordination globale du programme.

Enfin, l’axe voit également éclore une opération sur la sensibilisation à une alimentation locale, durable et inclusive dans le secteur Diois, qui vient compléter des actions menées sur les deux autres intercommunalités.

Axe 2 – Autonomie énergétique : consolidation des énergies renouvelables sur l’ensemble du territoire

La plateforme de développement des énergies renouvelables (SEMV2D) portée par le Val de Drôme est prolongée de 2023 à 2026. Le conseil aux collectivités inscrit dans la plateforme énergie Biovallée se voit élargi sur tout le territoire avec la création d’une mission de conseil dans le Diois.

Axe 3 – Mobilité et économie décarbonées : l’économie circulaire a le vent en poupe ! 

L’économie circulaire est particulièrement dynamisée au sein de cet axe. La mission d’animation portée par le Diois pour renforcer et structurer le réseau de ressourceries et matériauthèques, ainsi que les boucles locales d’écologie industrielle et territoriale, a été prolongée dans le temps (de 2023 à 2025) et l’espace (du Diois vers les deux autres intercommunalités).

Deux nouvelles opérations complémentaires voient le jour concernant la création et structuration d’une filière de valorisation locale des plastiques et textiles. Elles sont portées d’une part par la structure d’insertion par l’activité économique Aire Trésor dans le Diois et d’autre part par la communauté de communes du Val de Drôme.

Une nouvelle opération portée par le Crestois et Pays de Saillans sur la valorisation de la matière organique vise à mener à bien l’étude et l’expérimentation de tests techniques et le déploiement des solutions innovantes pour la réduction des déchets.

Enfin, l’achat de vélos électriques et vélo-cargos est prévu dans le cadre du maillage de la mobilité porté par le Val de Drôme. Il permettra d’expérimenter le changement de comportement des usagers avec un système de location avec option d’achat. Il s’agit d’une opération similaire à celle déjà portée par le Crestois et Pays de Saillans.

 

La dynamique s’amplifie

Le projet Territoires d’Innovation – Biovallée est fortement dynamisé en ce début d’année. Son équipe technique et l’association Biovallée, en tant que porteur du projet, poursuivent leur mobilisation pour la coordination et le suivi du programme aux côtés de ses partenaires. Bientôt plus d’informations sur les différentes opérations mises en oeuvre !