« Et si, dans cinq ans, l’école française ne ressemblait plus du tout à ce que l’on a connu depuis plus d’un siècle ?« 

Un appel à manifestation d’intérêt (AMI) doté de 250 millions d’euros – un record en matière d’éducation – a été publié récemment par la Caisse des Dépôts dans le cadre du programme d’investissements d’avenir (PIA 4).

Cet article de Localtis, le média de la Banque des Territoires, apporte un éclairage sur cet AMI.

Une réponse territoriale en préparation

En réponse à cette opportunité, plusieurs acteurs de la vallée de la Drôme se mettent en mouvement et font émerger des propositions pour repenser la forme scolaire sur notre territoire.

Le réseau local Territoire Apprenant et l’association Biovallée s’associent pour coordonner une réponse en s’appuyant sur les initiatives locales (voir ce flyer).

Plusieurs projets sont en cours d’émergence, parmi lesquels :

  • Développer l’école du dehors
  • Re-végétaliser les cours d’école
  • Former les pédagogues et les enseignants sur le lien enfance et nature
  • Encourager l’inclusion et prévenir le décrochage scolaire via de nouvelles formes pédagogiques
  • Favoriser une bonne qualité de climat scolaire et mettre la relation au cœur de l’éducation par la Communication Non Violente
  • Valoriser les compétences orales des élèves
  • Transmettre la pédagogie coopérative aux enseignants
  • Soutenir les équipes pédagogiques (espaces de paroles, groupes d’analyse de pratique, prévention de l’épuisement professionnel…)
  • Dynamiser la relation famille-école.

Participez aux réunions publiques

Deux réunions publiques sont organisées à destination des écoles, pédagogues et acteurs du territoire intéressés par cet AMI :

  • le 24 mai de 18h à 20h, salle du Veyou, hôtel d’entreprises, sur l’Ecosite à Eurre
  • le 25 mai de 14h à 16h à l’Espace Social et Culturel du Diois, 3 place de l’évêché à Die

Pour avoir plus d’informations et vous inscrire aux réunions, contactez Noémie Gaillard > ngaillard(a)biovallee.net